Adapter sa conduite à la neige

Sommaire

Adapter sa conduite à la neige

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

La neige est là et vous n'avez pas envie de mettre vos chaînes ? Bien rouler sur la neige exige patience et dextérité. Voici quelques conseils pour vous aider dans cet exercice.

1. Bien conduire sur la neige

Peu de conducteurs ont eu l’occasion d’expérimenter la conduite sur neige lors de leurs cours d’auto-école. Voici un petit cours de rattrapage.

Rouler en sous-régime

Les pneus tourneront plus lentement et adhéreront mieux à la route. Pour commencer, démarrez en seconde.

Adopter une conduite souple

Encore plus qu’en conditions normales, la clé d’une conduite d’hiver réussie est l’anticipation :

  • Surtout, il ne faut pas freiner ni accélérer dans un virage !
  • Oubliez les accélérations brusques et les coups de volant trop rapides.
  • Faites usage du frein moteur plutôt que du frein à pied : le frein moteur consiste à se servir de la décélération procurée par le rétrogradage progressif des vitesses pour ralentir de façon moins brusque qu’en freinant.

Si possible, ne pas s’arrêter

Si cela est possible, éviter d'avoir à freiner. Préférez ralentir. Si vous vous arrêtez, les freins bloquant soudainement les roues risquent de faire glisser le véhicule.

En outre, vous aurez sans doute du mal à repartir.

2. Rester prudent

Privilégier les grands axes

Les grands axes sont généralement déneigés. En outre, le passage de nombreux véhicules contribue à chasser la neige. Choisissez donc les routes fréquentées pour votre trajet.

Si vous le pouvez, évitez les routes qui montent ou qui tournent.

Rouler dans les traces

Roulez dans les traces des voitures qui sont passées devant vous. Même si cela est tentant, ne faites pas votre trace dans la neige.

Rester calme

Ne soyez pas pressé et restez calme. Modérez votre allure et adoptez une conduite souple. De toute façon, le flot de véhicules sera lent.

Ne prévoyez pas d'horaire d'arrivée.

3. Se préparer avant d’affronter le grand froid

Si vraiment vous n'êtes pas à l'aise avec la conduite sur la neige, préférez d'autres solutions :

  • Équipez votre véhicule de pneus hiver.
  • Si vous avez un doute, tenez-vous informé, que ce soit par la radio, la TV ou les nombreux sites Internet qui relaient les bulletins d’alerte. En cas de blocages connus, n’hésitez pas à reporter votre départ : cela vous épargnera peut-être une nuit à rester bloqué sur la route, comme cela arrive presque chaque année à certains automobilistes.
  • Mettez des chaînes à vos roues. Il faudra peut-être vous y résoudre. Notez que vous pouvez trouver chez les vendeurs des chaussettes neige. Celles-ci sont nettement plus faciles à placer. Toutefois, elles ne seront pas considérées comme des équipements spéciaux par la gendarmerie si ceux-ci sont obligatoires pour accéder à votre lieu de destination.

Aussi dans la rubrique :

Comportements sur la route

Sommaire