Permis de conduire algérien

Écrit par les experts Ooreka

©GettyImages

Que vous soyez Algérien résidant en France, binational ou français souhaitant s'installer en Algérie, le permis de conduire local s'avère dans ce cas indispensable pour un long délai de résidence sur le territoire algérien. Nous vous expliquons les caractéristiques du permis de conduire algérien.

Principe du permis de conduire algérien

Le permis de conduire est plus facile à obtenir en Algérie qu'en France. Son coût au niveau des auto-écoles est également sans comparaison, même si une nouvelle réglementation appliquée cette année porte le nombre d'heures de formation à 55 heures. Pour les résidents étrangers en Algérie, le principe est le même que dans la majorité des pays, il faut échanger son permis contre un permis algérien si le séjour dure plus d'un an. Les Algériens résidant en France ne peuvent, par contre, pas passer leur permis en Algérie.

Caractéristiques du permis de conduire algérien

Le permis de conduire algérien possède une durée de validité limitée, tout d'abord sous la forme d'un permis probatoire pour les conducteurs débutants, valide deux ans, puis ensuite sous celle du permis définitif devant être renouvelé tous les dix ans, puis tous les 5 ans, passé 65 ans. Les formalités administratives sont nombreuses. Elles peuvent se réaliser à l'échelon régional du lieu de résidence auprès des 548 daïrates (ou daïra au singulier : subdivisions administratives) des 48 collectivités territoriales appelées wilayas.

7 000 auto-écoles fournissent les 55 heures de formation obligatoire, réparties en 25 heures de formation théorique pour le code de la route et 30 heures de conduite. Selon les régions, le coût de la formation varie de 8 000 dinars algériens à 30 000 DA (soit de 68 à 255 €).

Bon à savoir : l'examen du code dure une dizaine de minutes et se déroule à l'oral en individuel entre le candidat et l'examinateur. Il n'y a pas de nombre limité de mauvaises réponses autorisées. Les candidats doivent obligatoirement patienter un mois entre l'épreuve de code et celle de la conduite.

Permis de conduire algérien : validité en France

Comme c'est le cas de la plupart des permis de conduire étrangers, sa validité en France dure un an. Les étudiants peuvent utiliser leur permis algérien sur le territoire français durant le temps de leurs études.

À noter : la demande d'échange de permis doit être effectuée par courrier, auprès du Service national en charge des échanges de permis et des permis internationaux ou, à Paris, auprès du Centre de ressources des échanges de permis de conduire étrangers et des permis internationaux de conduite (Crepic).

Bon à savoir : en ce qui concerne les binationaux ou les non-Algériens dont la résidence principale se situe en France, ils ne peuvent pas passer leur permis en Algérie.

Seuls les Algériens dont la « résidence normale » se situe en Algérie peuvent passer leur permis sur le territoire algérien.

Voici la définition officielle du terme de « résidence normale » dans le cadre du permis de conduire, définie telle que au 1er juillet 2016 par l'administration française : « Pays où une personne demeure plus de 6 mois (185 jours minimum) par année civile, du fait d'attaches personnelles ou professionnelles. Toutefois, la résidence normale d'une personne dont les attaches personnelles sont situées en France mais qui se trouve à l'étranger pour y suivre ses études, une formation, un stage ou pour accomplir une mission d'une durée déterminée, se situe en France. »

Permis de conduire algérien : validité en Algérie

Il dépend de la longueur du séjour en Algérie.

Un permis de conduire international en plus du permis de conduire français sont nécessaires pour conduire en Algérie.

Sur le principe, le permis de conduire international n'est pas obligatoire, pour un court séjour, mais il peut s'avérer prudent de l'avoir. 

Comme pour la France, un séjour de plus d'un an nécessite l'échange du permis français pour un permis algérien.

Permis de conduire algérien : démarches pour l'obtenir et le renouveler

Voici les différentes démarches à effectuer selon la nature du permis, probatoire ou définitif, si vous souhaitez l'obtenir ou encore le renouveler.

Permis de conduire probatoire

Le dépôt de dossier de délivrance du permis de conduire se fait au niveau de la daïra, ou de la circonscription administrative, lieu de résidence de l'intéressé.

Les documents à fournir sont les suivants :

  • le formulaire de demande rempli et signé par le demandeur ;
  • une fiche de résidence ;
  • 2 photos d'identité en couleur, récentes et identiques ;
  • 1 copie de la carte de groupe sanguin ;
  • 1 timbre fiscal d'un montant de 500 DA (4,25 €).

Le retrait du permis probatoire se fait le jour même du dépôt du dossier, contre la signature sur le registre de remise, ouvert spécialement à cet effet.

Permis de conduire définitif

Le dépôt de dossier de délivrance du permis de conduite se fait au niveau de la daïra, ou de la circonscription administrative, lieu de résidence de l'intéressé.

Les documents à fournir sont les suivants :

  • le formulaire de demande rempli et signé par le demandeur ;
  • une fiche de résidence ;
  • 2 photos d'identité en couleur, récentes et identiques ;
  • 1 certificat médical établi conformément à la réglementation en vigueur ;
  • le permis probatoire expiré ;
  • 1 timbre fiscal d'un montant de 200 DA (1,70 €).

Le retrait du permis définitif se fait après les 24 heures qui suivent le dépôt du dossier, contre la signature sur le registre de remise, ouvert spécialement à cet effet.

Renouvellement périodique du permis de conduire

Si vous souhaitez renouveler votre permis de conduire, vous devez fournir les documents suivants :

  • le formulaire de demande rempli et signé par le demandeur ;
  • une fiche de résidence ;
  • 2 photos d'identité en couleur, récentes et identiques ;
  • 1 certificat médical établi conformément à la réglementation en vigueur ;
  • 1 timbre fiscal d'un montant de 200 DA (1,70 €).

Permis de conduire algérien : conditions pour échanger un permis

Conversion d'un permis de conduire algérien en permis étranger

Pour convertir votre permis de conduire algérien, vous devez effectuer les démarches suivantes :

  • Le dépôt de la demande de conversion auprès de la représentation diplomatique algérienne à l'étranger ou de l'administration étrangère (préfecture ou autre). La demande  doit être introduite avant l'expiration du délai ouvrant droit à la conversion au niveau du pays d'accueil.
  • Le certificat d'authentification du permis de conduire (certificat de capacité) délivré par la daïra ou la circonscription administrative du lieu de délivrance du permis de conduire algérien.

Conversion d'un permis de conduire étranger en permis algérien

La procédure est identique, qu'il s'agisse de résidents étrangers ou d'Algériens.

Les documents à fournir sont les suivants :

  • le permis de conduire étranger ;
  • le certificat de capacité délivré par l'administration étrangère ;
  • un certificat médical ;
  • 2 photos d'identité ;
  • une fiche de résidence ;
  • un timbre fiscal.


Pour aller plus loin


Vous cherchez un stage de conduite ?

Récupérez vos points : trouvez un centre agréé près de chez vous, obtenez un devis gratuit et réservez une date.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !