Permis de conduire tunisien

Écrit par les experts Ooreka

enteromorphe-by/ Flickr

Si vous voulez résider en Tunisie, vous pouvez passer votre permis de conduire tunisien sur place ou échanger votre permis français contre un permis local en cas de long séjour ou d'installation définitive. Le point sur les démarches à suivre dans chaque cas de figure.

Caractéristiques du permis de conduire tunisien

En Tunisie

En Tunisie, un permis de conduire est indispensable pour pouvoir conduire un véhicule. Les inscriptions pour passer les épreuves se font auprès de l'ATTT (Agence technique des transports terrestres), entreprise publique à caractère non administratif qui travaille pour le ministère du Transport tunisien.

Le permis de conduire tunisien a une durée de validité. Il doit être renouvelé en fonction du type de permis et de l'âge du conducteur. Dans le cas du permis B valable pour les voitures particulières sans remorque, il est valide durant 10 ans pour un conducteur âgé de 18 à 60 ans, 5 ans de 60 à 76 ans et 3 ans à partir de 76 ans. Pour le permis B et E, destiné aux voitures particulières tractant une remorque, l'âge minimum passe à 20 ans, mais les durées de validité sont identiques à celles du permis B.

Bon à savoir : les binationaux ou les non-Tunisiens dont la résidence principale se situe en France ne peuvent pas passer leur permis en Tunisie. Seuls les Tunisiens dont la « résidence normale » (pays où une personne demeure plus de 6 mois) se situe en Tunisie peuvent passer leur permis sur le territoire tunisien.

Validité en France

Comme pour les autres permis étrangers, le permis de conduire tunisien n'est valable en France que pour un durée d'un an, au bout de laquelle il doit être échangé contre un permis français. Les étudiants tunisiens peuvent utiliser leur permis tunisien durant toute la durée de leurs études.

Bon à savoir : la demande d'échange de permis doit être effectuée par courrier, auprès du Service national en charge des échanges de permis et des permis internationaux ou, à Paris, auprès du Centre de ressources des échanges de permis de conduire étrangers et des permis internationaux de conduite (Crepic).

Échanger son permis contre un permis de conduire tunisien

Court séjour ou installation ?

Le permis de conduire français est valable en Tunisie pour un séjour n'excédant pas un an. Au-delà de cette période, il devra être échangé contre un permis de conduire tunisien. Un permis de conduire international peut s'avérer utile mais ne dispense pas pour autant le conducteur de cette procédure d'échange.

Pour les personnels « en mission », le permis français est valable sur le sol tunisien pour la durée de la mission. Cependant, il est fortement conseillé de faire établir, avant le départ, un permis international auprès de la préfecture et de conserver le permis français en lieu sûr. En cas de perte ou de vol, l'attestation de perte du commissariat de police ou celle du consulat ne permet en aucun cas de conduire sur les routes tunisiennes.

À noter : les personnes souhaitant s'installer en Tunisie devront obligatoirement contracter une assurance locale pour leur véhicule au-delà de trois mois de séjour.

Démarches et conditions de reconnaissance et de changement

Dans le cadre d'une installation en France comme en Tunisie, n'hésitez pas à entamer les démarches d'échange de permis dès votre installation. Pour échanger un permis de conduire français contre un permis tunisien, vous devez :

  • disposer d'un permis français en cours de validité, ne faisant pas l'objet d'une mesure de restriction, de suspension, de retrait ou d'annulation ;
  • remplir la condition d'âge requise pour l'obtention d'un permis de conduire tunisien ;
  • résider en Tunisie ;
  • être indemne de tout handicap physique ou maladie incompatibles avec l'obtention d'un permis de conduire ;
  • faire vérifier l'authenticité de votre permis auprès des autorités françaises compétentes pour les services spécialisés de l'ATTT.

Les formalités à accomplir sont les suivantes : remplir l'imprimé « demande de transformation d'un permis de conduire étranger » délivré par l'ATTT et l'accompagner de deux photocopies du permis de conduire étranger, d'une traduction officielle du permis de conduire (s'il n'est pas rédigé en arabe ou en français), d'une photocopie de la carte d'identité nationale pour les Tunisiens ou d'une photocopie de la carte de séjour ou toute autre pièce équivalente justifiant la résidence en Tunisie pour les étrangers et, enfin, d'une pièce attestant de la dernière entrée sur le territoire tunisien .

Pour établir un permis de conduire tunisien, après l'établissement de l'authenticité du permis à changer, vous devez fournir :

  • l'original du permis de conduire étranger accompagné d'une traduction officielle en langue arabe, s'il n'est pas rédigé en langue arabe ou française ;
  • un certificat médical conforme au modèle en vigueur et délivré depuis 3 mois au maximum ;
  • deux photos d'identité récentes ;
  • la quittance de paiement des droits, dont le montant est de 18 DT (7,36 €), ou une justification d'exonération.

En cas de non obtention de réponse dans un délai maximum d'un an, à compter de la date du dépôt de la demande de transformation, le titulaire du permis peut obtenir un permis de conduire tunisien et ce, après présentation d'un engagement sur l'honneur par lequel il déclare avoir obtenu un permis de conduire délivré par les autorités étrangères compétentes et après avoir subi avec succès un examen pratique.

Comment passer son permis de conduire tunisien ?

Les formalités

Les formalités de renouvellement sont les suivantes : il faut remplir l'imprimé « demande d'obtention d'un permis de conduire » délivré par l'ATTT et fournir un certificat médical délivré depuis 3 mois au maximum, 2 photos d'identité récentes, une copie de la carte d'identité nationale ou un document équivalent pour les étrangers et une quittance de paiement des droits qui s'élèvent à 18 DT (dinars tunisiens), environ 7,36 €.

L'inscription aux épreuves

L'âge minimum pour passer le permis B est de 18 ans. Le candidat devra s'inscrire aux épreuves de code et de conduite auprès de l'ATTT au siège de la direction régionale du lieu de résidence ou, en ligne, sur le site de l'ATTT. Dans ce dernier cas, le paiement des frais s'effectue uniquement avec la carte de paiement e-dinar. Les droits d'examen pour l'inscription à l'épreuve du code et l'établissement du permis sont de 35 DT (14,30 €). L'inscription (ou la réinscription) à l'épreuve de conduite de 17 DT (6,94 €).

Bon à savoir : vous avez un an à compter de la date de dépôt du dossier pour vous inscrire aux deux épreuves, au-delà, l'inscription est annulée.

Permis de conduire tunisien : l'examen du code de la route

Après avoir reçu sa convocation, le candidat se rend dans un centre d'examen où il passe l'épreuve en arabe ou en français. Elle dure environ une demi-heure et se déroule sur ordinateur. Chaque photo de situation de circulation est associée à une question. Le candidat doit choisir entre 2 ou 3 réponses proposées en appuyant sur des boutons rouge (réponse A), orange (réponse B) et vert (réponse C). L'épreuve est constituée de 30 questions. Il faut avoir 24 réponses exactes pour réussir l'examen.

Les thèmes abordés durant l'examen du code sont l'arrêt et le stationnement ; le conducteur et le véhicule ; les croisements et dépassements ; les délits de la circulation ; la maintenance préventive du véhicule ; la maîtrise de l'énergie ; les premiers secours ; les règles de circulation ; les règles de priorité ; la signalisation routière et les indications ; le transport par route de matières dangereuses.

À noter : l'examen du code réussi est valable un an durant lequel le candidat peut passer six épreuves pratiques de conduite.

Permis de conduire tunisien : l'examen pratique de conduite

L'examen se déroule en deux temps : une épreuve de circulation et une épreuve de manœuvres qui durent 15 à 20 minutes chacune. En cas d'échec dans l'une des deux parties de l'épreuve pratique, le candidat doit repasser l'examen en entier. La date de l'examen est fixée par l'ATTT après la réussite de l'examen du code. Les délais d'attribution des dates varient de une à trois semaines.

L'épreuve de circulation

L'examinateur donne les consignes au candidat. Il choisit des circuits présentant des situations diverses relatives à la route, à la signalisation routière et à la circulation routière.

Les manœuvres

Le candidat effectue un ensemble de manœuvres en étant seul aux commandes du véhicule : marche avant dans un couloir étroit ; stationnement en créneau dans un espace réservé ; demi-tour ; marche arrière dans un couloir étroit.

Le résultat

Le résultat tient compte de la gravité des erreurs commises : fautes éliminatoires et fautes techniques. L'examinateur annonce le résultat au candidat et lui remet sa fiche d'évaluation qui indique les erreurs commises. Il délivre un permis de conduire provisoire en attendant la délivrance du permis définitif.

Bon à savoir : en cas de non présentation à l'épreuve, les frais d'inscription ne sont pas remboursés.



Pour aller plus loin


Vous cherchez un stage de conduite ?

Récupérez vos points : trouvez un centre agréé près de chez vous, obtenez un devis gratuit et réservez une date.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !