Auto-école pas chère

Écrit par les experts Ooreka

Rich Legg/ Getty Images

Aujourd'hui, le coût moyen de la formation au permis de conduire en France se situe entre 1 500 € et 2 220 €. Cette grande différence de fourchette de prix amène naturellement à rechercher les solutions les moins chères possibles. Nous faisons le point sur elles afin de vous aider dans le choix d'une auto-école pas chère.

Auto-école pas chère : principe et réglementation

Les prix élevés pratiqués par les auto-écoles traditionnelles sont encouragés par le flou de la réglementation en matière de justifications de leurs prestations, et du manque de transparence de leur obligation de résultats pouvant aider à établir une concurrence entre les prestataires.

Il existe pourtant d'autres solutions pour passer son permis de conduire tout en réduisant la facture globale de l'enseignement ou en l'échelonnant dans le temps.

De nouvelles auto-écoles utilisant l'enseignement théorique par le biais du web, et des heures de conduite facturées entre 34 et 40 € peuvent vous aider à réduire le coût de votre enseignement. Un financement sous forme de prêt accordé par une banque au titre du « permis de conduire à 1 € par jour », permet également d'étaler sur la durée le coût des cours.

Bon à savoir : vous pouvez vous inscrire aux examens théorique et pratique du permis de conduire en « candidat libre » et le préparer vous-même.

Auto-école pas chère : solutions possibles

Voyons ici plus en détail les solutions possibles pour un enseignement préparant à la conduite à moindre coût.

Auto-école low-cost

De nombreuses auto-écoles low-cost existent à l'heure actuelle. Elles prodiguent l'enseignement théorique du code de la route et son suivi par le biais du web. Un ordinateur, une tablette ou un smartphone sont nécessaires pour les suivre. Les 20 heures obligatoires de cours de conduite sont effectuées sur rendez-vous à votre convenance avec un moniteur diplômé.

Elles ne se chargent pas toutes des formalités administratives. Dans ce cas, vous devrez les réaliser vous-même, en vous inscrivant en qualité de « candidat libre » pour passer les deux examens du permis de conduire.

Le permis à 1 € par jour

Il s'agit d'une formule de financement du permis de conduire réservée aux jeunes âgés de 15 à 25 ans révolus. Elle leur permet d'étaler, sur une période convenue entre l'emprunteur et l'organisme prêteur, le remboursement du capital emprunté sur une base d'un euro par jour, les intérêts du prêt étant pris en charge par l'État.

Des partenariats entre 4 500 écoles de conduite agréées « Permis à 1 euro par jour », l'État et vingt établissements financiers permettent à un jeune de bénéficier de cette aide. Les candidats mineurs devront obtenir le prêt par l'intermédiaire d'une demande effectuée par leurs parents. Les candidats majeurs contracteront directement le prêt auprès de l'établissement financier, avec ou sans cautionnement selon leurs revenus.

Bon à savoir : un cautionnement public peut être obtenu pour les candidats les plus défavorisés par l'intermédiaire d'institutions partenaires.

La candidature libre

Pour vous inscrire à l'un des deux ou aux deux examens du permis de conduire, vous devrez remplir le formulaire Cerfa référence 02 n° 14866*01 et demander à passer cette épreuve en candidat libre.

Selon les départements, le dossier doit être adressé soit à la préfecture, soit à la sous-préfecture, soit à la Direction départementale des Territoires (DDT), ou à la Direction départementale des Territoires et de la Mer (DDTM).

Vous recevrez ensuite des convocations aux épreuves pour lesquelles vous vous êtes porté candidat libre. Depuis le 6 juin 2016, vous pouvez vous inscrire en ligne pour passer l'épreuve du code dans un centre agréé par l'État de La Poste ou de la société SGS.

Afin de passer l'examen de conduite, il vous faudra cependant effectuer les 20 heures de cours de conduite obligatoires, soit par l'intermédiaire d'une auto-école, soit aux commandes d'un véhicule de location doté de doubles commandes et autres équipements obligatoires. Dans ce dernier cas, le véhicule doit être assuré pour cet usage, et la conduite doit être effectuée en compagnie d'un accompagnateur bénévole titulaire de la catégorie exigée pour la conduite du véhicule. Cet accompagnateur doit être titulaire d'un permis depuis au moins 5 ans, sans interruption (sans annulation ou suspension du permis pendant les 5 années précédentes).

Le permis à l'étranger

Celui-ci n'est valide que durant un an, une fois que son titulaire est revenu vivre sur le territoire français. Il doit être échangé contre un permis français. Si le coût de son apprentissage peut se révéler moins cher dans certains pays, il n'en faut pas moins être résident officiel en justifiant d'une résidence principale dans ce pays.

Utilisez votre CPF !

Une personne demandeuse d'emploi ou salariée, dotée d'un compte personnel de formation (CPF), peut utiliser ses heures de formation acquises (24 heures par an au minimum) pour la préparation des épreuves du Code de la route et de la conduite du permis B.

L'éligibilité du permis de conduire au CPF est inscrite à l'article L6323-6 du Code du travail. Elle est soumise à certaines conditions :

  • l'obtention du permis de conduire doit contribuer à la réalisation d'un projet professionnel ou à favoriser la sécurisation du parcours professionnel ;
  • le titulaire ne doit pas faire l'objet d'une suspension de son permis de conduire ou d'une interdiction de solliciter un permis de conduire (une attestation sur l'honneur sera établie par le demandeur) ;
  • l'auto-école doit être agréée comme organisme de formation professionnelle ;
  • le demandeur doit disposer sur son CPF du nombre d'heures nécessaire pour pouvoir accéder à cette formation ;
  • si la formation se déroule durant les heures de travail, le salarié doit avoir obtenu l'accord de son employeur (demande effectuée au moins 60 jours avant le début de la formation).

Bon à savoir : pour utiliser vos heures de CPF, connectez-vous à votre espace personnel sur le site www.moncompteformation.gouv.fr.

Auto-école pas chère : comparaison des offres

Quelques mises en garde

Dans les auto-écoles traditionnelles, la comparaison des offres n'est pas facile, car rares sont celles qui affichent leurs tarifs réels, avec toutes les options de formation, les divers frais dits « de dossiers », sur lesquelles certaines pratiquent des marges abusives, ainsi que les tarifs des heures supplémentaires de conduite et la représentation à l'examen en cas d'échec.

Les auto-écoles low-cost proposent a priori des offres plus intéressantes mais, là encore, l'examen attentif des contrats s'avère nécessaire avant l'inscription en ligne.

Prenez le temps de comparer toutes les offres possibles et surtout celui de lire dans le détail les frais annexes de chacune d'entre elles.

Bon à savoir : les délais d'attente pour se présenter aux examens peuvent varier selon les régions. Renseignez-vous, avant de vous inscrire en candidat libre, sur le temps dont vous disposerez pour vous préparer aux examens.

Les tarifs

Si vous vous présentez en qualité de candidat libre, il vous faudra payer 30 € pour passer l'examen du code. Dans certaines régions, vous devrez vous acquitter d'une taxe sur le permis de conduire une fois celui-ci obtenu.

Il faut y ajouter le prix de la location et de l'assurance d'un véhicule d'auto-école pour effectuer vos 20 heures de cours de conduite avec un accompagnateur bénévole.

Les auto-écoles low-cost proposent leurs prestations à partir de 600 €. Dans tous les cas, faites jouer la concurrence au maximum.



Pour aller plus loin


Vous cherchez un stage de conduite ?

Récupérez vos points : trouvez un centre agréé près de chez vous, obtenez un devis gratuit et réservez une date.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !