Réglementation des places de parking

Sommaire

En France, le Code de la route renseigne sur les droits et les devoirs de l’automobiliste lorsqu’il conduit, mais il impose également des consignes en ce qui concerne le stationnement. Nul ne peut abandonner son véhicule à sa convenance, même pour un temps limité, et la réglementation des places de parking est très stricte.

Réglementation des places de parking : la législation

Le flux de circulation est constant dans les centres urbains et les automobilistes toujours plus nombreux. Afin d’éviter l’engorgement des villes et de sécuriser la circulation des véhicules et des piétons, une réglementation des places de parking est définie par des normes.

Ces dernières spécifient la taille du véhicule : ils doivent être dit « légers »  (de moins de 3,5 T et de 1,90 m de haut) et délimitent également les dimensions des espaces de stationnement.

Types de places et dimensions

Les places en créneau sont les plus courantes en centre urbain. Elles vous donnent la possibilité de vous garer parallèlement au trottoir entre deux voitures. D’une façon générale, la longueur mise à disposition est de 5 m et la largeur de 2,30 m.

Les places en épi vous permettent de vous garer en biais de 75° à 45°. La longueur de la place oscille alors entre 4,80 m et 5,10 m. L’espace doit être de 2,30 m de largeur.

Les places en bataille sont très courantes. Elles permettent de faire stationner plusieurs véhicules côte à côte. Ici, la longueur de la place doit être de 5 m et la largeur de 2,30 m.

Obligations propres à certaines villes

Dans les parkings, toutes les places sont mises à votre disposition sauf indication contraire. En zone urbaine, il faut faire avec les événements de la ville (marché, nettoyage des rues, etc.) et quelques obligations nouvelles entrent alors en vigueur.

Dans une rue à double sens, vous ne pouvez vous garer que dans le sens de la circulation, soit à votre droite. Toutes les manœuvres contraires sont jugées dangereuses. Si vous êtes dans une rue à sens unique, c’est à votre convenance.

Lire l'article Ooreka

Réglementation des places de parking : la signalisation

Marquage au sol

Les places délimitées de blanc vous offrent un choix multiple. Vous pouvez rester à votre convenance sans dépasser 7 jours d’inactivité.

Les places délimitées de bleu vous indiquent que vous pouvez vous garer librement, mais que le stationnement est à durée limitée et contrôlée.  Vous devez vous munir de votre petite horloge en carton afin de pouvoir attester de votre heure de départ. Sinon, attention à la contravention !

Les places délimitées de rouge  vous informent que votre temps est compté ! Il s’agit ici d’un arrêt minute, qui ne peut dépasser la demi-heure ! Munissez-vous de votre horloge en carton.

Les places barrées de  jaune vous préviennent qu’il ne faut pas songer à s’y arrêter. Le marquage au sol jaune indique que le stationnement est dangereux ou gênant. Vous devez passer votre chemin.

Panneaux de signalisation

Un panneau rond, bleu, et entouré de rouge barré d’un trait vous indique qu’il est interdit de stationner. Vous pouvez néanmoins vous arrêtez pour décharger quelque chose ou laisser sortir l’un de vos passagers.

Un panneau rond et bleu entouré de rouge et barré par deux traits vous invite à continuer votre route. Vous ne pouvez ni vous arrêter ni stationner.

Un panneau de stationnement unilatéral vous indique que la circulation est à alternance mensuelle. La première quinzaine se fera à droite, la seconde à gauche.

Les panneaux avec de grandes flèches noires sur fond blanc vous désignent la direction de l’interdiction de stationner et de se garer jusqu’au prochain panneau signalant le contraire.

Sanctions encourues

Les stationnements et arrêts gênants de classe 4 (sur les trottoirs, pistes cyclables, ou places réservées et interdites) sont sanctionnés depuis le 30 juin 2015 de 135 € au lieu de 35 €. Aucun retrait de point sur votre permis n’est encouru.

Les stationnements ou arrêts gênant de classe 2 (à proximité des signaux lumineux, qui empêchent les autres véhicules de circuler ou sur les bandes d’arrêts d’urgence) sont passible de 35 € d’amende.

Réglementation places de parking : le stationnement des personnes à mobilité réduite

Les places de stationnement des personnes à mobilité réduite (PMR) doivent être protégée de la circulation et sans obstacle. Une manœuvre facile et sans contrainte doit permettre à l’automobiliste de se garer.

La taille réglementaire minimale de la place est de 3,30 m, soit 2,50 m auquel on ajoute 0,80 m en tant que bande latérale d’accès. Les personnes à mobilité réduite doivent pouvoir sortir de leur véhicule sans aucune gêne.

La signalisation du stationnement PMR est elle aussi strictement réglementée : un ou deux pictogrammes de 0,50 x 0,60 m doivent être matérialisés sur la ligne d’accès de l’emplacement. Au centre de l’emplacement, un logo d’1 x 1,20 m peut être ajouté. La place peut être recouverte de bleu ou non. Enfin, un panneau vertical la signale et indique le stationnement réservé.