Sommaire

 

Les municipalités sont de plus en plus nombreuses à proposer à leurs habitants des stationnements en zone bleue. Limitées dans le temps, ces places sont gratuites. Pour en bénéficier, un simple disque de stationnement est nécessaire. En cas d’abus ou de non respect des conditions d’utilisation, une sanction peut être délivrée.

Stationnement en zone bleue : définition

Un stationnement en zone bleue est un espace de voirie proposé aux conducteurs qui cherchent à délaisser leur véhicule pour une durée déterminée. Les automobilistes qui possèdent un disque de stationnement conforme aux normes européennes peuvent s’y garer durant un temps limité.

Se garer en centre-ville peut vite devenir un calvaire ! Devant la croissance toujours constante du nombre de véhicules en circulation, les places de stationnement se font de plus en plus rares. Afin de remédier aux problèmes, les pouvoirs publics ont instauré un code en ce qui concerne le stationnement. Les zones bleues sont des espaces à durée limitée : elles permettent de canaliser et de contrôler le flux de véhicule qui pénètre l’espace urbain.

Réglementation du stationnement en zone bleue

Chaque automobiliste peut utiliser une zone de stationnement bleue à condition de posséder le disque de stationnement conforme aux normes européennes. Avant de quitter son véhicule, le conducteur doit apposer contre le pare-brise ce dernier, réglé sur son heure d’arrivée, afin que les forces de l’ordre puissent effectuer leur contrôle.

L’automobiliste s’engage en utilisant le stationnement en zone bleue à respecter le temps limité qui lui est imparti. Tout manquement à la règle se verra sanctionné d’une contravention.

Stationnement en zone bleue : identification des zones

La législation en vigueur oblige les municipalités à prévenir les conducteurs des conditions d’utilisation des emplacements qu’elles proposent par le biais du marquage au sol et/ou de panneaux de signalisation.

Sur la chaussée, le marquage au sol est donc en pointillés bleus ou blancs si un panneau de signalisation indique qu’il s’agit d’une zone de stationnement bleue. Ce dernier est orné de la lettre P et d’un disque de stationnement. Un panneau complémentaire vient indiquer la durée du temps accordée.

Infractions et amendes liées au stationnement en zone bleue

En utilisant les espaces de stationnement en zone bleue, vous vous engagez à respecter les conditions d’utilisation de ces dernières. Dans les conditions suivantes :

  • si vous ne disposez pas d’un disque de stationnement conforme ;
  • si votre disque de stationnement n’est pas convenablement réglé ou s’il n’est pas présent sur le pare-brise ;
  • si vous avez dépassé le temps qui vous était accordé.

Vous devrez vous acquitter d’une amende de 2e classe (article R. 417-3 du Code de la route), soit une amende de 35 €.

Consulter la fiche pratique Ooreka