Distance d'arrêt

Écrit par les experts Ooreka
Distance d'arrêt

Sur la route, bien évaluer la distance d'arrêt est crucial. Un freinage, dans des circonstances normales ou d'urgence, prend du temps et de la distance. Cette dernière est définie par les réflexes du conducteur, la vitesse du véhicule, les conditions météorologiques et l'adhérence de la chaussée. Nous examinons tous ces facteurs ainsi que le mode de calcul vous permettant de l'évaluer.

Distance d'arrêt : définition

La distance d'arrêt d'un véhicule est la somme de celle de la distance de réaction et de celle de la distance de freinage.

  • La distance de réaction : c'est celle parcourue par le véhicule entre le moment où le conducteur décide de freiner et celui où il appuie sur la pédale de freins.
  • La distance de freinage : c'est la distance parcourue par le véhicule après que le conducteur ait appuyé sur la pédale de freins et l'instant où la voiture s'arrête complètement.

Bon à savoir : la distance de sécurité correspond à au moins 2 secondes afin de prendre compte ces deux distances. Pour l'évaluer sur la route, choisissez un repère fixe, comme un arbre ou un poteau de signalisation. Lorsque le véhicule vous précédant dépasse ce repère, comptez au moins 2 secondes. Si vous le dépassez après cet intervalle, la distance qui vous sépare est suffisante.

Calcul de la distance d'arrêt

Calculer le temps de réaction

Différentes études réalisées à travers le monde démontrent que le temps de réaction est compris dans une fourchette allant de 1,8 à 2,5 secondes.

En France, il est généralement évalué à 2 secondes, mais dépend de nombreux facteurs : attention, fatigue et somnolence, conduite sous influence, etc.

Calculer la distance de freinage

Le calcul de la distance de freinage fait appel, dans la théorie, à diverses équations destinées à la calculer, qui ne vous seront pas d'une grande utilité si vous n'êtes pas un praticien assidu de la physique. Un système de calcul théorique plus simple peut vous aider. Les valeurs obtenues par ces calculs sont approximatives car divers facteurs influent sur le freinage

Vous pouvez obtenir un chiffre de distance d'arrêt en multipliant le chiffre des dizaines correspondant à la vitesse de votre véhicule par lui-même. Ainsi, la distance d'arrêt à 130 km/h sera de 13 x 13, soit 169 m.

Bon à savoir : pour estimer votre distance d'arrêt sur une chaussée humide, ajouter au résultat obtenu sa moitié. À 130 km/h sur route humide, la distance d'arrêt sera donc d'environ 169 + 84,5 (169/2), soit 253,5 m.

Distance d'arrêt : facteurs de variation

Divers facteurs influent sur la distance d'arrêt d'un véhicule. Certains sont techniques, d'autres humains. La plupart de ses facteurs augmentent la distance d'arrêt, n'oubliez donc pas d'en tenir compte.

  • L'adhérence de la chaussée : selon le type de revêtement employé pour sa réalisation, pavés, sable, terre, goudrons drainant ou non. Tous ces types de revêtement présentent des caractéristiques différentes influençant la distance d'arrêt. Ils constituent, avec la météo, ce que l'on appelle le coefficient de frottement entre les pneus et la chaussée.
  • La météo : une chaussée glissante à cause de la pluie, de la neige ou du verglas, ainsi que la température ambiante par temps sec ou humide rallonge les distances d'arrêt.
  • La déclivité de la chaussée : selon son angle de pente plus ou moins élevé en montée ainsi qu'en descente, les véhicules parcourront une distance plus ou moins importante pour s'arrêter.
  • La visibilité : brouillard, pluie, neige, grêle, et la nuit altèrent la visibilité nécessaire à l'interprétation des risques et dangers et influencent le temps de réaction et la distance de réaction parcourue.
  • La vitesse : plus elle est élevée, plus la distance d'arrêt sera longue.
  • L'usure des pneus et leur pression de gonflage.
  • L'état du système de freinage : l'usure des plaquettes ou des garnitures de freins, ainsi que l'âge du liquide hydraulique, sensible à la chaleur et devant être remplacé en moyenne tous les deux ans, ainsi que la température des disques, plaquettes, tambours et garnitures après une fort usage, vont allonger la distance d'arrêt.
  • Le poids du véhicule : plus il s'avère élevé, plus les distances d'arrêt seront longues.
  • L'état des capacités d'attention au volant du conducteur : la fatigue, la conduite sous influence de l'alcool ou de drogues, ainsi que les activités réduisant son attention comme le fait de discuter avec les passagers ou d'être distrait par leur comportement, l'utilisation de l'autoradio, du GPS, du téléphone portable ou de bord.


Pour aller plus loin


Vous cherchez un stage de conduite ?

Récupérez vos points : trouvez un centre agréé près de chez vous, obtenez un devis gratuit et réservez une date.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !