Sommaire

Afin de garantir au mieux la sécurité des usagers de la route, le Code de la route réglemente strictement l'usage des feux de chaque véhicule. Les feux de croisement sont les plus souvent utilisés : idéale pour améliorer la visibilité du conducteur en ville, ils n'éblouissent pas les autres automobilistes.

Feux de croisement : caractéristiques

La nuit, la perception que nous avons de l’environnement change. Les obstacles apparaissent au dernier moment, les distances de sécurité ont du mal à être perçues et le risque d’éblouissement lorsqu’on croise une voiture est grand. 

Les feux de croisement sont les feux les plus communément utilisés : ils permettent d'évoluer en ville en toute sécurité sur une chaussée déjà éclairée. Offrant une portée de 30 mètres de visibilité au conducteur, ils rendent également tout véhicule visible par les autres usagers de la route. 

Les feux de croisement sont obligatoires : 

  • Pour les trajets en centre urbain sur une chaussée déjà éclairée ;
  • Ils doivent être de l’ordre de deux et positionnés à l’avant du véhicule ;
  • Leur lumière doit être blanche ou jaune ;
  • Ils doivent avoir une portée de 30 mètres minimum.
Lire l'article Ooreka

Usages des feux de croisement

Les feux de croisement doivent être utilisés dès que la visibilité est réduite, c'est-à-dire :

  • à la nuit tombée ;
  • en cas de brouillard ;
  • en cas de pluie ;
  • en cas de neige.

Cependant, on ne les utilise pas hors agglomération lorsque les voies et les chaussées ne sont plus éclairées. Pour votre confort et votre sécurité, lorsque la visibilité est nulle, pensez à passer en feux de route. Ils sont vos meilleurs alliés pour éviter un danger. 

Lire l'article Ooreka

Feux de croisement : les sanctions

L’œil humain n’est pas conçu pour voir de nuit. Les chiffres de la sécurité routière offrent un constat alarmant : bien que le trafic de nuit ne représente que 10 %, la plus grande majorité des accidents graves se déroulent aux abords des chaussées mal éclairées.

Si votre véhicule possède des feux de croisement non-conformes ou défectueux, votre conduite est jugée comme dangereuse. Vous ne possédez aucune visibilité en cas d'obstacle et les usagers de la route ne remarqueront votre présence qu’une fois trop près de votre véhicule.

En cas de contrôle des forces de l'ordre, vous risquez une amende de 135 euros et l'immobilisation du véhicule. Il s'agit là d'une infraction grave de 4ème classe. 

Remplacement des feux de croisement

En cas de perte de puissance d'un feu ou d'une panne, mieux vaut donc penser à les changer sur le champ. Pour cela, deux solutions s'offrent à vous :

  • Vous pouvez changer vous-même l'ampoule halogène en quelques minutes. Le prix d'une ampoule est de quelques euros.
  • Vous pouvez faire appel à un professionnel qui se chargera de l'opération. Trente minutes suffiront et la prestation ne coûte qu'une dizaine d'euros.
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comportements sur la route

Sommaire