Sommaire

Les véhicules d’intérêt général sont des véhicules prioritaires. En toute circonstance, lorsqu’ils en font la demande à l’aide de signaux sonores et lumineux, les usagers de la route doivent s’écarter de la voie afin de faciliter leur progression.

Véhicule prioritaire : définition

Les véhicules prioritaires travaillent pour l’intérêt général. En cas de situation d’urgence, ils sont les premiers à intervenir et à porter secours aux victimes. Ils possèdent donc des droits de circulation étendus afin de pouvoir se déplacer rapidement.

Les différents types de véhicules prioritaires

Sous réserve de ne pas mettre en danger la vie des autres usagers de la route, les véhicules d’intérêt général peuvent, devant l’urgence de leur mission, ignorer le Code de la route. Il s’agit (article R. 311-1 6.5 et 6.6 du Code de la route, modifié par le décret n° 2019-1238 du 9 décembre 2019) :

  • des services de police ;
  • des douanes ;
  • des pompiers ;
  • de la gendarmerie ;
  • des ambulances et des véhicules hospitaliers comme le SAMU ;
  • des véhicules affectés au transport de détenus;
  • des services d'incendie et de secours et des unités militaires investies à titre permanent des missions de sécurité civile;
  • des véhicule de premiers secours à personnes des associations agréées de sécurité civile.

Seuls ces véhicules possèdent le droit d’enfreindre le Code de la route et d’exiger la priorité en toute occasion.

Les caractéristiques des véhicules d'intérêt général

Les véhicules d’intérêt général doivent être visibles d’un simple coup d’œil. Lorsqu’ils sont en fonction et qu’ils ont besoin de s’insérer rapidement dans la circulation, ces derniers émettent des signaux sonores comme la sirène à deux tons, et des feux clignotants.

Lire l'article Ooreka

Comportement face à un véhicule d'intérêt général

Si les signaux retentissent, c’est que les hommes dans le véhicule sont face à une urgence. Il faut faire vite et réagir de manière responsable. Il est donc conseillé de ralentir et de s’écarter de la chaussée afin de les laisser passer. Devant l’urgence de la situation, aucune contravention ne pourra vous être donnée.

Vous pouvez monter sur un trottoir pour vous écarter, quitter la chaussée, et même passer à un feu rouge. Les radars qui photographient la scène immortaliseront le fourgon à vos côtés et l'infraction ne sera pas prise en compte.

Sanction face à un refus de céder le passage à un véhicule prioritaire

Refuser de céder le passage à un véhicule d’intérêt général est un acte grave et un manque de civisme certain. L’automobiliste qui fait ce choix met en danger les personnes qui attendent les secours mais également le reste des usagers de la route présents sur la scène.

Il s’agit d’une infraction de quatrième classe : l’amende est de 135 € et un retrait de 4 points sera observé.

L’automobiliste peut subir une suspension de permis pour une durée de 3 ans.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comportements sur la route

Sommaire