Sommaire

Les feux de détresse font partie de l'équipement obligatoire sur un véhicule. Ce dispositif permet l'allumage des 4 feux d'indication de direction simultanément. Il a pour but d'alerter les autres usagers de la route d'un danger immédiat. On vous dit tout sur son utilisation.

Feux de détresse : réglementation

Les feux de détresse sur les véhicules ont été rendus obligatoires par l'arrêté du 28 juin 1979.

Conditions d'utilisation

Deux articles du code de la route définissent l'utilisation des feux de détresse :

  • Article R. 416-18 du Code de la route : « Tout conducteur contraint de circuler momentanément à allure fortement réduite est tenu d'avertir, en faisant usage de ses feux de détresse, les autres usagers qu'il risque de surprendre. » L'article précise également qu'en cas de file ininterrompue, seul le dernier véhicule de la file est soumis à cette obligation.
  • Article R. 416-19 du Code de la route : « Lorsqu'un véhicule immobilisé sur la chaussée constitue un danger pour la circulation, notamment à proximité des intersections de routes, des virages, des sommets de côtes, des passages à niveau et en cas de visibilité insuffisante, ou lorsque tout ou partie de son chargement tombe sur la chaussée sans pouvoir être immédiatement relevé, le conducteur doit assurer la présignalisation de l'obstacle en faisant usage de ses feux de détresse et d'un triangle de présignalisation. »

Sanctions

Les infractions à ces articles sont punies respectivement d'une amende forfaitaire de deuxième classe (35 €) et quatrième classe (135 €).

Feux de détresse : fonctionnement

Le système des feux de détresse se greffe sur le dispositif des feux indicateurs de direction.

Dispositif des feux de direction

Il est composé d'une centrale clignotante, organe permettant une alimentation électrique séquentielle (fréquence d'ouverture et de fermeture de l’alimentation).

C'est le conducteur qui, par son action sur la commande au volant des indicateurs de direction, dirige cette alimentation vers les lampes avant et arrière droite ou gauche, permettant leur clignotement.

Mise en œuvre des feux de détresse

Un boîtier électrique supplémentaire greffé en parallèle sur le système relie les lignes électriques droite et gauche des indicateurs de direction. Il est commandé par l’interrupteur des feux de détresse (lumineux, de couleur rouge symbolisé par un double triangle).

Feux de détresse : entretien du système

Le système de feux de détresse ne nécessite quasiment pas d'entretien de nos jours. Voici toutefois quelques problèmes possibles :

  • les lampes peuvent griller et la lumière orangée obligatoire se dégrader (ce sont souvent des lampes avec une couche colorée orange qui sont en cause) ;
  • la centrale clignotante peut être défectueuse, ce point est à surveiller lors de la mise en œuvre des indicateurs de direction.

L'autre dysfonctionnement spécifique aux feux de détresse est celui de l'interrupteur au tableau de bord.

Si vous devez être amené à remplacer votre système de feux de détresse : il est différent pour chaque véhicule, mais est disponible dans les magasins professionnels de pièces détachées automobile et les sites de vente par correspondance de pièces auto, pour un prix allant de 15 à 50 € suivant les modèles. Comptez 20 à 40 % de majoration dans le réseau constructeur (concessions de marque).

Aussi dans la rubrique :

Comportements sur la route

Sommaire