Sommaire

Lors de l'épreuve du code de la route ou de celle du permis, certaines questions portent sur les conditions d'utilisation des feux de position. À cette occasion, beaucoup d'erreurs sont constatées. Nous vous proposons de clarifier la fonction et l'utilisation de ce dispositif d'éclairage automobile.

Feux de position : caractéristiques

Les articles R313-4 , R313-4.1  et R313-5  définissent le cadre législatif des feux de position ou « veilleuses » :

  • Synthèse de l'article R313-4 concernant les feux de position avant :
    • Ils doivent être de couleur blanche ou jaune et être visibles de nuit à une distance de 150 m mais ils ne doivent pas éblouir.
    • Les cycles motorisés (tricycles, quadricycles et motocyclettes) doivent comporter un ou deux feux de position avant.
    • Les feux de position avant peuvent être associés à un système d'éclairage adaptatif (par exemple l'éclairage directionnel en virage).
  • Synthèse de l'article R313-5 concernant les feux de position arrière :
    • Ils doivent être de couleur rouge, non éblouissants et être visibles de nuit à une distance de 150 m.
    • Les cycles motorisés (tricycles, quadricycles, motocyclettes) doivent comporter un ou deux feux de position arrière.
  • Synthèse de l'article R313-4.1 concernant les feux diurnes :
    • Des feux de jour peuvent être ajoutés à l'avant du véhicule pour rendre le véhicule visible de jour (il s'agit des feux à LED équipant la plupart des nouveaux modèles). Ils ne sont pas obligatoires.

Utilisation des feux de position

Ce que dit le code de la route

L'Article R416-8 du Code de la Route stipule le cadre d'utilisation des feux de position. Ils doivent être utilisés seuls, sachant qu'ils peuvent être constamment en fonction, quelques soient les conditions :

  • ils sont interdits seuls lorsque les conditions de visibilité ne sont pas suffisantes (nuit, intempéries, brouillard…).
  • Ils ne peuvent être utilisés seuls que lorsque vous circulez la nuit, en agglomération, si l'éclairage public est suffisant.
  • Il sont obligatoires en stationnement gênant au bord de la route la nuit, si la chaussée n'est pas éclairée.

Les sanctions en cas de non-respect de ces règles

  • L'infraction aux articles R313-4 et R313-5 (feux de position avant et arrière) est passible d'une contravention de troisième classe, soit une amende forfaitaire de 68 € et une contravention de première classe pour les cycles, soit une amende forfaitaire de 11 €.
  • Dans le cas où les agents des forces publiques estiment que la remise en état de fonctionnement des feux de position doit être immédiate, ils peuvent immobiliser le véhicule en vertu de l'article R325-3 du Code de la Route (sanction rarement mise à exécution pour des feux de position).
  • Les sanctions relatives à l'utilisation des feux de position, soit les conditions de l'article R416-8, correspondent à une contravention de quatrième classe, soit une amende forfaitaire de 135 €.

Deux objections peuvent être formulées :

  • Dans l'absolu, l'article R313-4 du Code de la Route n'est pas respecté puisque les feux ne sont pas présents (en réalité, leur absence est caché par le fonctionnement des feux de croisement).
  • Beaucoup de véhicules étrangers sont munis de feux de stationnement qui sont les feux de position. Ainsi, en actionnant la commande des clignotants du côté souhaité, véhicule contact coupé, les feux de position côté route avant et arrière s'allument. Cette option n'est plus possible avec l'absence de feux de position avant.

Remplacer les feux de position

Les ampoules des feux de position ont une puissance maximale de 5 watts, soit une intensité électrique de 0,4 Ampères pour une tension de 12 volts. Leur remplacement est à la portée de tous, exception faite de certains véhicules à l'accessibilité difficile. Comptez entre 2 et 5€ le coût des ampoules.

Aussi dans la rubrique :

Comportements sur la route

Sommaire