5 règles pour conduire un véhicule en Espagne

Sommaire

Si vous partez en Espagne avec votre voiture, sachez que l'Espagne adhère à l'uniformisation croissante des codes de la route européens. Ainsi, ce n'est pas les règles de conduite qui vous dépayseront !

Voici tout de même cinq d'entre elles, règles légales ou pratiques, qui vous aideront une fois sur place.

Limitations de vitesse

Les limitations de vitesse sont légèrement inférieures aux limitations de vitesse françaises :

  • Notez tout particulièrement que sur l'autoroute, vous ne pourrez rouler à plus de 120 km/h.
  • Sur les autres routes, soyez bien attentif aux panneaux et, en cas de doute, appliquez la règle du « 10 en-dessous ».

Équipements de sécurité obligatoires

Conservez dans votre véhicule :

  • un triangle de sécurité (deux dans le meilleur des cas) ;
  • un gilet jaune ;
  • une boite d'ampoules de rechange ;
  • enfin une trousse de premiers secours contenant des pansements.

Alcoolémie

La limite d'alcoolémie se situe à 0,5 grammes d’alcool par litre de sang, comme en France.

Toutefois, les jeunes conducteurs (moins de 2 ans de permis) sont limités à 0,3 grammes (un verre d'alcool maximum).

Appareils électroniques

Notez que l'utilisation d'appareils électroniques en Espagne est mal vue dans l'habitacle des voitures.

  • Vous pouvez tout de même vous servir d'un GPS.
  • Il est possible d’utiliser un téléphone portable, à condition d'utiliser un véritable kit main libre : en effet, la législation espagnole est plus stricte que les autres et prohibe les oreillettes.

Rouler au GPL : déconseillé

Si vous roulez avec du GPL, vous aurez beaucoup de mal à faire le plein en Espagne. Les stations proposant ce carburant sont rares, surtout hors des villes, et les pompes parfois réservées aux taxis.

De plus, vous aurez besoin d'un adaptateur, l'embout de la pompe n'étant pas le même. Vous pourrez facilement trouver un adaptateur pour l’Espagne sur internet, à partir d’une quarantaine d’euros.

Vous roulez dans d’autres pays ?